Samira Lamkarfed-Toulagui est bouillonnante de l’énergie qu’elle déploie à mener son projet PÉPITES d’É-TOILES. Cette pétillante quarantenaire nous présente la campagne de collecte de son association à l’occasion de la journée de la femme le 8 mars prochain, et nous décidons dans la foulée qu’elle doit absolument figurer parmi nos portraits de femmes entrepreneures écoféministes!

Le projet - le sommet féminin Mosaïque de Femmes, Mosaïque de Vies 2022 - est ambitieux - emmener  220 femmes de tous horizons à la découverte d’elles-mêmes au travers d’ateliers bien-être et développement personnel. Entre autres activités prévues dans un riche programme féérique seront proposés du yoga, de la méditation, ou encore du conte. Samira a choisi d’organiser cet évènement dans le désert marocain, un des lieux idéaux pour une reconnexion à soi et à la nature, entre terre et ciel. Rien de bien nouveau me direz-vous? il faut y regarder de plus près.

Le projet associatif se construit sur un modèle entrepreneurial social et respectueux de l’environnement, porté par une vision d’empouvoirement et d’épanouissement des femmes sans distinction d’âge ou de classe. Il s’agit de rendre accessible des activités usuellement réservées aux plus libres d’entre nous - que ce soit par l’éducation, les ressources matérielles ou le temps, et en faire bénéficier celles qui pensent ne pas pouvoir y accéder. L’objectif est de partager des clés pour ouvrir des portes finalement ouvertes à celles qui oseront franchir le pas, avec un coup de pouce de la sororité.

Par sa passion et ses valeurs, Samira a réussi à mobiliser une impressionnante équipe sur le projet - on y retrouve yogis, photographes, médecins ou encore conteuses. L’aventure nécessite également des ressources financières. Lorsqu’on a une mission qui vise la libération des femmes dans le respect de la nature, c’est sur ce point que l’innovation entre souvent en jeu!

Subventions, appel aux dons? Rien de cela, l’association table plutôt sur l’échange et la co-construction - encore une histoire humaine. Le projet sera financé par la vente de trois produits. Le premier a été spécialement imaginé pour le projet, un chèche en lin produit et tissé en France élaboré par Navbakhor Boudot, créatrice de mode et Fondatrice d’Eco Couture, et teints par Laetitia Costechayrere, Indigotière chez Atelier Simone. Dans la même optique, PÉPITES d’É-TOILES propose également des flacons d’huile d’argan bio pressée à froid produits au Maroc et en France par Nyssaé, entreprise engagée dans l’émancipation des femmes rurales. Enfin, la Maison Dorin Parfum reversera près de 40% de la vente de 1000 flacons de l’essence Un Air de Paris à l’association.

Une entreprise écoféministe, quelle que soit sa forme juridique, c’est une organisation qui met sa mission au cœur, qui fait avancer la cause des femmes et celle de la nature. Vous voulez en savoir plus sur le Sommet Mosaïque de Femmes? Rendez-vous chez PÉPITES d’É-TOILES !